Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Incertitude pour les supporters marseillais… vers un huis clos ?

Par Mis à jour le - Publié le
Supporters de l'Olympique de Marseille the Ligue Bordeaux Orange Velodrome

Mis en instruction depuis trois semaines, le dossier des incidents du match OM vs PSG doit donc être tranché aujourd’hui. La commission pourrait décidé de sanctionner l’OM d’un huis clos au Vélodrome.

En effet, selon l’Equipe, la « petite tendance semble se dégager pour ne pas retirer ce précieux point à l’OM ». L’OM ne devrait pas perdre un point au classement, mais pourrait se retrouver à jouer un match à huis clos. Le quotidien sportif précise qu’à « Paris, trois responsables olympiens (Laurent Colette, directeur général adjoint en charge des opérations, la juriste Angélique Pecout et Hervé Chalchitis, le référent supporters) seront présents pour défendre leur dossier. Ils pourraient parvenir à sauver le point menacé. Mais, si c’est le cas, ils n’échapperont pas pour autant à de sévères sanctions, avec vraisemblablement du huis clos pour le stade Orange-Vélodrome. »

A lire aussi : Mercato OM : Un joueur prêté définitivement vendu ?

Le point ne peut être révoqué que pour des faits similaires — OM

« Notre lecture est que le point ne peut être révoqué que pour des faits similaires. Ceux du Classique sont évidemment condamnables, mais pas similaires. À Angers, il y a eu un envahissement de terrain, ce qui n’est pas le cas contre le PSG. Par ailleurs, avant la rencontre, Dimitri Payet et des dirigeants avaient appelé au calme et nous avions pris des mesures de prévention, avec notamment quatre filets mobiles. » OM – source : L’Equipe (17/11/2021)

Les quelques actes isolés de cet OM – PSG n’avait pas de quoi inquiéter le directeur de la communication Jacques Cardoze :

A lire aussi : Cet homme fort de l’OM de Sampaoli l’avoue : « c’est un rêve de gamin qui vient de se réaliser! »

Il faut que le cas soit similaire– Cardoze

« Il faut rappeler que le point avec sursis a été infligé pour un envahissement de terrain à Angers, que nous condamnons. Il faut, pour que le point soit révoqué, que le cas soit similaire, a précisé le dirigeant sur RTL. A ma connaissance, hier soir (dimanche, ndlr), il n’y a pas eu d’envahissement de terrain donc pour moi il n’y a pas de débat. Certes, tout ne s’est pas très bien passé, mais on doit aussi se remettre dans un contexte. C’est la première fois depuis deux ans qu’on remplit un stade avec 65.000 personnes et peut-être même plus. On a fait des efforts, je pense qu’on est sur la bonne voie. Ceux qui sont des fauteurs de troubles, on porte plainte contre eux, il n’est pas question qu’il n’y ait pas de sanction. » Jacques Cardoze— Source: RTL (25/10/21)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0