PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM : Kondogbia, le crash !

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
Amsterdam, Niederlande, 21.09.2023: Geoffrey Kondogbia (Olympique Marseille) in aktion, kontrolliert den Ball waehrend des Spiels der UEFA Europa League 2023/2024 - Group B zwischen AFC Ajax vs Olympique Marseille im Johan Cruijff ArenA am 21. September 2023 in Amsterdam, Niederlande. (Foto von NESimages/Raymond Smit/DeFodi Images) Amsterdam, Netherlands, 21.09.2023: Geoffrey Kondogbia (Olympique Marseille) controls the ball during the UEFA Europa League 2023/2024 - Group B match between AFC Ajax vs Olympique Marseille at the Johan Cruijff ArenA on September 21, 2023 in Amsterdam, Netherlands. (Photo by NESimages/Raymond Smit/DeFodi Images) - Photo by Icon sport

Dimanche, l’OM s’est incliné 0-2 face au PSG et rate une belle occasion de s’imposer face à une équipe parisienne en dedans. Voici la note et l’appréciation de Geoffrey Kondogbia lors de ce match.

Jean Louis Gasset a proposé son 4-2-3-1  avec Luis Henrique à la place de Sarr et Garcia à la place de Clauss. L’OM a réussi une bonne première mi-temps avec un pressing efficace et un bloc solide. Le PSG ne s’est procuré que deux véritables occasions par Kolo Muani et Dembélé. L’OM a été bien trop maladroit techniquement pour marquer, malgré une frappe qui touche le poteau de Veretout. Juste avant la mi-temps, l’arbitre expulse Beraldo après un appel de la VAR. L’OM se retrouve en position de force pour le second acte, mais n’en profitera pas. La blessure de Mbemba va désorganiser la défense, le milieu de terrain va s’écrouler. Kondogbia va perdre un ballon au milieu, Merlin se jeter et les deux trottiner tranquillement… Vitinha en profite pour ouvrir le score. Veretout pensait égaliser suite à une frappe sortie d’Harit, mais Benoit Bastien va annuler le but pour un hors jeu de position de Luis Henrique. Les marseillais vont pousser de façon désordonnée, incapable de terminer les occasions, Harit, Aubameyang ou encore Moumbagna ont été maladroits. Au final, c’est un nouveau contre très mal défendu qui va permettre à Ramos de doubler la mise et de tuer le match. Malgré les blessés, l’OM avait l’occasion de s’imposer mais s’est écroulé…

 

A lire : OM ; Gasset donne des nouvelles de Mbemba (et des autres blessés) !

A lire : OM PSG – Le terrible constat de Riolo !

La note de Geoffrey Kondogbia : 3/10

 

Geoffrey KONDOGBIA

Son appréciation

Kondogbia, le crash !
Auteur d’une bonne première mi-temps, avec du pressing, des récupérations de balle, il a été précieux pour son calme et sa présence physique. Il a été moins précis dans son orientation du jeu. Il a par contre été bien moins incisif dans le second acte alors que l’OM était à 11 contre 10. Auteur de la perte de balle fatale sur le premier but parisien, il a plusieurs fois trottiné dans son repli défensif. Encore trahi par son physique ? Son niveau lors de la deuxième période n’est pas digne de son standing.

 

 

Les notes des médias

Note de L’Equipe 4/10 Une première période cohérente pour la sentinelle de Gasset, qui a harcelé les milieux adverses. Un bon travail à la récupération (12e), qui n’a pas eu le même écho dans la création : on l’a vu rater quelques transversales (20e) ou transmissions (34e), et forcer une frappe au-dessus (44e). Autre problème : il ne tient pas la distance, physiquement, et a été devancé au départ du contre sur le premier but parisien (53e). Remplacé par Pape GUEYE (61e), assez neutre.
Note de Maxifoot 5/10 En première période, le milieu a réalisé un bon travail dans l’entrejeu, notamment à la récupération du ballon. Sa justesse technique et son calme lui ont aussi permis d’être un relais efficace dans les premières relances. Comme son équipe, il a baissé de pied après la pause.
Note de FootMercato 5/10 En bon capitaine, il a mis l’impact qu’il fallait au milieu de terrain. Fort sur ses appuis, il a guidé son milieu et a permis à Jordan Veretout d’avoir plus de libertés. Avec une seule frappe tentée, il n’a pas aidé son équipe face au but. Il a en revanche cavalé pour stopper le plus rapidement possible les attaques rapides parisiennes.

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0