Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: La sanction d’un supporter niçois connue

Par Mis à jour le - Publié le
Nice - Marseille
Nice - Marseille
Nice - Marseille - Allianz Riviera Stadium - August 22, 2021 in Nice, France. (Photo by Pascal Della Zuana/Icon Sport) - Allianz Riviera - Nice (France)

Le 22 août derniers, des incidents en tribune et sur la pelouse avaient eu lieu lors de Nice-OM. Un supporter du club de la Côte d’Azur avait adressé un signe nazi en direction des supporters de l’Olympique de Marseille…

Le supporter de l’OGC Nice a été condamné à un de prison ferme avec sursis, et trois ans d’interdiction de stade. L’homme en question avait tenté d’expliquer son geste impardonnable.

« C’est malheureusement ce geste horrible que j’ai fait. Il n’y a aucune excuse, rien ne peut pardonner ou justifier un tel geste. C’était un geste stupide de provocation envers les Marseillais, je ne visais pas les personnes de confession juive même si c’est ce que ça représente. Je regrette énormément ce geste et d’avoir blessé certaines personnes. J’ai fait ce geste abjecte pour provoquer les Marseillais. Je ne peux pas revenir en arrière. J’ai pris contact avec la police pour l’assumer. Je ne suis affilié à aucun groupe, à aucune tribune. Les Marseillais affichent les Niçois comme des fachos et moi je suis tombé dedans. Je cause du tort aux Niçois car c’est une réputation qu’on leur donne et je les ai enfoncé » Arnaud B-– Source: RMC (13/10/21)

Tony C, Ultra de la Populaire Sud de Nice, a participé aux échauffourées lors du match entre Nice et l‘Olympique de Marseille. Il reconnait être entré sur le terrain et avoir asséné un coup de pied qui a touché Gerson. Tony C est dans  l’attente de son procès qui se déroulera le 22 septembre prochain et se retrouve IDS (interdit de stade). Il a tenté de s’expliqué en précisant qu’il regrettait son geste au quotidien sportif le mois dernier.

A LIRE : Sanctions Nice – OM : Les explications de la LFP

Quand j’ai vu Payet balancer les projectiles, j’ai vu rouge

« Payet s’est mis à lancer des projectiles dans le public. Avec ces projectiles, j’ai vu qu’il avait touché un spectateur dans la tribune. Je pense que c’est cela qui a déclenché la suite. (…) Tout le monde a vu rouge. Il y a eu un mouvement de foule. Tout le monde s’est bousculé. Certains ont enjambé les palissades et ont voulu aller sur le terrain. (…) J’ai fait partie de ce mouvement. Quand j’ai vu Payet balancer les projectiles, j’ai vu rouge, mais je me suis directement rendu compte que c’était une bêtise. (…) Une fois sur le terrain, j’ai vu trois joueurs marseillais arriver devant moi, Payet, Gerson et Kamara. J’ai mis mon pied pour les repousser et après, je me suis échappé directement. Je ne voulais pas faire mal. Un joueur de Nice m’a écarté. Je me suis rendu compte que c’était une connerie. J’ai touché Gerson, j’en suis sûr. Il était devant Payet et je l’ai touché avec mon pied. Par contre, je ne voulais pas frapper quiconque. C’est un mauvais réflexe. Je m’en suis rendu compte aussitôt. Je suis reparti en tribune, je ne voulais pas que ça aille plus loin, mais je savais que j’avais fait une connerie. (…) Je me suis d’autant plus aperçu de ma connerie quand j’ai vu le soir même sur La chaîne L’Equipe que j’étais en gros plan pour le tirage, le lendemain.» Tony C – source : L’Equipe (11/09/2021)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0