Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Thierry est totalement fan de ce Marseillais qui a « éclairé le championnat anglais »

Par Publié le - Mis à jour le
Dimitri Payet OM - Lorient 2021
Dimitri Payet OM - Lorient 2021
Dimitri Payet OM - Lorient 2021

Ancienne légende d’Arsenal au poste d’attaquant devenu star des consultants français sur Prime Video, Thierry Henry a livré une interview au Journal Du Dimanche. Cette semaine dans cet entretien, il a notamment évoqué l’importance de Dimitri Payet. 

 

 

Dimitri Payet a longtemps été critiqué, notamment sur ses prises de poids lors des dernières saisons avec André Villas-Boas. Si le numéro 10 est revenu au meilleur de sa forme, c’est certainement grâce au travail de Jorge Sampaoli.

 

Les gens peuvent en penser ce qu’ils veulent, mais il a un cerveau — Henry

 

Thierry Henry, qui suit maintenant la Ligue 1 en tant que consultant pour la nouvelle plateforme Prime Video Sport s’est exprimé dans un entretien accordé au Journal Du Dimanche. Il a notamment évoqué la qualité de Dimitri Payet, un joueur qu’il apprécie particulièrement.

 

A LIRE AUSSI : OM : Boubacar Kamara en passe de prendre une grande décision pour son avenir?

 

 » J’ai toujours aimé Dimitri Payet. Les gens peuvent en penser ce qu’ils veulent, mais il a un cerveau. Quand il est parti à West Ham, il a éclairé le championnat anglais. Et il est toujours là  » Thierry Henry – Source : Journal Du Dimanche (14/11/21)

 

 

Farmers League? Ce n’était pas une réputation mais une réalité — Henry

 

 

Dans ce même entretien, la légende d’Arsenal s’est exprimé sur la réputation de la Ligue 1 à l’international et notamment en Angleterre. D’après lui, le surnom « Farmer League » n’était pas volé !

 

« Ce n’était pas une réputation mais une réalité. J’ai grandi en entendant cette phrase : ‘Les gars, on ne prend pas de but, hein ! En Angleterre, on dit ‘let’s win’ (gagnons). Et au Barça, il faut gagner et bien, sinon ça ne va pas. Ça me parle, explique Thierry Henry. J’ai été éduqué à Clairefontaine où on nous parlait de jeu. Là-bas, un deux contre un, on pouvait le travailler pendant trois mois. C’est facile ? Oui, bah, je vois encore des joueurs ne pas savoir fixer le défenseur et la donner dans le bon tempo. » Thierry Henry – Source : Journal Du Dimanche (14/11/21)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0