Videos Publié le - Mis à jour le - Par

Rami : “Je n’ai pas envie de paniquer”

Info Chrono
.
Top articles de la semaine


 

Dans le cadre de la débacle collective olympienne subie au Vélodrome dimanche soir, de nombreux joueurs ont quand même répondu à l’appel en zone mixte. Adil Rami, de retour de blessure, est venu répondre aux journalistes, lui qui fait partie du naufrage défensif marseillais, auquel on peut associer Abdennour, en manque de rythme, et Evra, à côté de ses chaussures. L’international français veut se tourner vers l’avenir, et travailler :

 

 

Arrêter de parler et de travaille

 

 


C’est normal [que les supporters soient en colère], on est l’Olympique de Marseille, on vient de perdre deux matchs d’affilée, on a des ambitions beaucoup plus grandes, plus hautes. Moi, ça me fait chier de venir ici et de ne pas satisfaire les supporters. J’ai connu des beaux moments dans ma carrière, et j’aimerais en vivre aujourd’hui avec l’Olympique de Marseille, c’est pour cela que je suis là aujourd’hui. Maintenant, je n’ai pas envie de m’alarmer, de paniquer, mais d’être tranquille. La chance que l’on a aujourd’hui c’est qu’on est encore en début de saison, c’est à nous de faire preuve de maturité, puis surtout d’arrêter de parler et de travailler.

 

Adil Rami