Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Supporters OM : Une « cage en plexiglas » pour les visiteurs, un Vélodrome en gruyère et le « FC Parvis » visé !

Par
Supporters OM - Virage sud South Winners
Supporters OM - Virage sud South Winners
Supporters OM - Virage sud South Winners

Jeudi soir, l’état-major de l’Olympique de Marseille à rencontré les principaux groupes de supporters à la Commanderie. L’occasion de faire le point sur les incidents face à Francfort, sur le projet d’une « cage de plexiglas » autour des supporters visiteurs ainsi que le problème du « FC Parvis ».

 

Le Vélodrome qualifié de « gruyère »

Selon l’Equipe, Pablo Longoria accompagné de Javier Ribalta, Pedro Iriondo et Stéphane Tessier a reçu jeudi soir les représentants des groupes de supporters à la Commanderie pour un rendez-vous mensuel. Lors de cette réunion, les groupes reconnaissent à Pablo Longoria qu’il se montre moins ferme que son prédécesseur sur la question des fumigènes.

Mais après les incidents face à Francfort avec de nombreux jets de projectiles et d’artifices entre supporters, le Vélodrome à été qualifié de « gruyère, où ça rentre de tous les côtés », que ce soit des projectiles rentrés illégalement, mais aussi de nombreuses personnes sans abonnement qui rendent la situation incontrôlable pour les différents groupes de supporters.

Les leaders de groupes expliquent avoir, fait remonter le problème à la responsable de la sécurité et dénoncent son inaction face à ce problème. Après les débordements observés face au Galatasaray et et le Paok en Conférence League, ils ne comprennent pas pourquoi la situation n’a quasiment pas bougée depuis.

A lire aussi : « Il n’y a aucun rapport avec le fantasme de la vente OM »

Une « cage de plexiglas » pour sécuriser le parcage visiteur

Suite aux débordements successifs face au Galatasaray puis face au PAOK, l’OM a travaillé sur la faisabilité d’une cage en plexiglas pour mieux isoler le parcage visiteur et empêcher les jets de projectiles à travers les filets. D’autres solutions auraient également été proposées comme le placement des supporters du club adverse au centre des tribunes Jean-Bouin ou Ganay pour « sanctuariser » les virages.

L’OM avait demandé une enveloppe à la ville, propriétaire du stade, pour développer le projet, mais celle-ci est arrivée huit jours après OM-Francfort !

Le « FC Parvis » dans le viseur du club

En marge de ce match, dix-sept supporters olympiens on été arrêtés et leur abonnement suspendus pour les deux prochaines saisons pour jets de projectile, fumigène ou caillassage des bus allemands.

Le club a également demandé aux autorités de se positionner sur le sujet du « FC Parvis », des supporters qui arrivent très tôt devant les marches du Stade Vélodrome sur le boulevard Michelet. Ces derniers tentent de mettre l’ambiance en chantant dans un premier lieu, mais posent problème à cause de leur provocations répétées face aux forces de l’ordre ainsi que de leur utilisation abusives de fumigènes et de pétards en tout genre, provoquant la panique chez les autres supporters.

Une situation que déplorent également les groupes de supporters sur ces personnes là qui arrivent au stade dans un état souvent déplorable.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0