OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

OM : Vente ou pas vente ? Telle est la question ! [Olympiens]

Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
Top articles de la semaine
Frank McCourt
Frank McCourt
Frank McCourt

Depuis quelques jours les insiders sous la houlette du journaliste Thibaud Vezirian, le serpent de mer de la vente OM a fait sa réapparition sur les réseaux. Alors même que des journalistes plus «sérieux » n’en parlent absolument pas, d’autres surfent depuis bientôt un an sur la crédulité et le désespoir de quelques supporters pour se faire un nom ou plus si affinité. Mais pour les gens comme moi, les sceptiques et les saint Thomas qui ne croient que ce qu’ils voient, pourquoi j’arrive à affirmer que les allégations sur cette pseudo vente sont fausses ? Alors déjà, sachez que je ne suis pas journaliste et même mieux, je suis un « dégun » dans la #TeamOM. Je ne suis pas rémunéré par FCM, je n’ai donc rien à gagner ou perdre lorsque je m’exprime. Je suis juste comme vous un passionné amoureux de mon club et de ma ville.

 

Le contexte

 

Il ne vous aura pas échappé que depuis bientôt un an, le monde et la France font face à une crise sanitaire qui paralysent pas mal d’activités. Les restaurants, les boites de nuits, le monde du spectacle sont dans une crise et dans une grande difficulté financière malgré les aides d’un Etat presque providence. Et le monde du sport professionnel est aussi dans l’œil du cyclone covid 19. Pire le diffuseur et donc argentier du football professionnel se désengage et ne verse pas les sommes qu’il devait verser. Et à ce jour personne ne sait comme les choses vont se dénouer et si même elles vont se dénouer. Les diffusions continuent, dans des stades toujours aussi vides et aucune perspective de retour pour les supporters ne peut être apportée.

Or le budget d’un club est construit tout de même sur ces deux piliers que sont les droits télévisuels et la billetterie. Le troisième étant les sponsors du club tels que l’équipementier ou encore celui qui prend la place principale sur le maillot. Ironie du sort ou pas, il se trouve que grâce ou à cause de cette pandémie, Uber Eats sponsor maillot principal de l’OM et de la Ligue 1, a sans doute réussi à profiter massivement de la situation puisque les supporters les soirs de match ne peuvent que se réunir entre eux et se faire livrer. Donc à ce jour, nous avons une quarantaine de clubs professionnels qui vivent sous perfusions de leurs actionnaires et des avances faites par la ligue ou encore des aides de l’Etat.

C’est tellement compliqué que le FC Girondins de Bordeaux vient d’annoncer un plan social, ce qui est quand même assez inédit dans le football. Et c’est donc dans ce contexte ultra tendu qu’on veut nous faire croire qu’un investisseur, peu importe d’où il vient et qui il est, viendrait racheter un club professionnel. Déjà que c’est compliqué de gagner de l’argent dans le football professionnel et encore plus dans le football français, y a des mécènes qui viendraient comme ça, sans aucune contrepartie – éventuellement immobilière – par exemple – investir 250 à 400 millions d’euros dans l’OM ? Alors les insiders, en grands spécialistes des transactions internationales de haut niveau qu’ils sont, vont me rétorquer que justement, compte tenu du contexte peu favorable cela permettrait aux investisseurs de faire baisser le prix de l’OM. Alors déjà le contexte n’est pas « peu favorable » il est juste totalement opaque. Il est impossible de savoir à ce jour comment va se dérouler la suite et si il y a des perspectives d’amélioration. Mais surtout, s’il y a un acheteur, il y a un vendeur, en l’occurrence Franck McCourt. Or ce vendeur n’a peut-être pas envie de brader le club dans lequel il a investi plus de 300 millions en 4 ans. Et comme lui sait que le contexte ne permet pas de vendre correctement, logiquement il n’est pas vendeur.

Et c’est ce qu’il ne cesse de clamer haut et fort par la voix, certes inaudible ou presque, de son président délégué, Jacques-Henri Eyraud. Ensuite, un investisseur quelle que soit sa fortune et sa puissance financière n’est pas un philanthrope. Il ne va pas acheter un bien juste pour faire plaisir à quelqu’un. Il ne va dépenser qu’à la condition qu’un projet sérieux lui montre des perspectives de retour sur investissement à une certaine échéance.

 

A lire aussi : Vente OM : « McCourt a reçu une offre qu’il ne peut pas refuser ! « 

La volonté de vendre, vraiment ?

 

Imaginez que vous achetiez une maison d’apparence solide mais que vous deviez tout refaire du sol au plafond. Appelons là OM pour l’exemple. Vous savez dès votre achat que vous allez devoir y mettre beaucoup d’argent et de temps avant même de revoir le premier euro de retour sur investissement. Alors certes, vous achetez la maison pas trop chère comparée aux autres maisons du même standing et avec moins de potentiel mais votre projet est ambitieux et au long terme.

Et pour le mener à bien, vous devez rebâtir les fondations qui n’ont jamais été vraiment consolidées. Les fondations de la maison OM sont le centre de formation, le recrutement de jeunes joueurs à former, la cellule de détection à refaire et à faire entrer dans la modernité, obtenir la gestion de votre principal outil de travail et offrir aux supporters un accueil différent et qui répond plus à des critères télévisuels.

Imaginez maintenant qu’en plein milieu de ces travaux, un raison X ou Y vous empêche d’avancer au point de faire perdre de la valeur à votre maison, vous faites quoi ? Vous vendez au risque de perdre quasiment 25 à 30% du montant investi ou vous patientez. Surtout, si par ailleurs, vous n’êtes pas spécialement dans le besoin. Et là c’est le cas, Franck McCourt n’est pas dans le besoin. Je ne pense pas que dans son cas, il regarde son compte le 7 du mois en se demandant comment il va faire pour aller jusqu’à la fin du mois. Ou alors il cache bien son jeu. Certains diront : « oui mais tu sais il n’est plus dans les plus grandes fortunes gnagnagna ». Effectivement il est sorti du top 100…mais je signe des deux mains pour faire partie du top 500, même du top 1000, si vous voulez. Après qu’en bon businessman, il exige de l’OM et de son salarié principal que le club ne devienne pas un gouffre financier, ça me parait normal compte tenu des sommes investies depuis le rachat. C’est pas parce que tu es riche que tu dépenses sans compter et c’est même souvent l’inverse.

 

Et l’acheteur dans tout ça ?

A lire aussi : Vente OM : Labrune pousse pour que le deal se fasse selon Thibaud Vézirian

Bon, si le vendeur n’est pas vendeur, il faut aussi qu’il y ait un acheteur. Or, compte tenu de l’investissement et la non-volonté de vendre du propriétaire, ça veut dire que l’acheteur éventuel devra mettre pas loin de 300 à 400 millions d’euros. Et dans le contexte expliqué auparavant, qui va prendre le risque de mettre autant d’argent sans avoir la garantie d’un retour sur investissement ou au moins que le club va toucher de l’argent via les droits TV ou la billetterie ?

Certains me diront : Mais l’acheteur va négocier. FAUX, le propriétaire n’est pas vendeur, la seule chose qui pourrait le faire changer est une offre hors normes qui lui permette un retour sur investissement, voire carrément une plus-value. On pourrait me dire que le Covid n’est pas éternel et que les choses reviendront à la normale. Mais ça fait un an qu’on pense que ça va s’arrêter un jour et que les choses reviendront à la normale. Pour le moment il n’y a aucune certitude et en plus on n’a pas de diffuseur. Donc expliquez-moi pourquoi un acheteur mettrait un euro dans un club de foot à l’heure actuelle ? Et pourquoi même entamerait-on des discussions avec autant d’inconnues dans l’équation ? Il faudrait être fou pour se lancer dans un tel projet.

Stade Vélodrome

 

Ou alors la mairie serait dans la discussion et le rachat concernerait le club et le stade et peut être du patrimoine immobilier municipal ? Mais je vous rappelle que nous sommes à Marseille et que rien ne reste secret. Ceux qui seraient au courante telles tractations parleraient et surement pas à Thibaud Vezirian, malgré tout le respect que j’ai pour lui.

Tout ceci n’engage que moi bien entendu et mon analyse à mon tout petit niveau. Je ne suis pas dans le secret de qui que ce soit et c’est juste de la pure logique. Je ne vous ferai pas de vidéo Youtube pour vous annoncer que j’ai vu le père-noël en personne m’assurer qu’il n’y avait aucune tractation, ni pour vous donner des preuves de ce que j’avance. Par ailleurs, j’ai l’honnêteté intellectuelle d’ajouter que je peux me tromper et que les insiders qui clament que le club va être vendu auront raison…un jour. A force de le dire, ils finiront bien par avoir vu juste. Et là, ils vous diront tous : « Vous voyez, on était des visionnaires ». L’avantage avec le culot, c’est qu’il n’a aucune limite. Attention, je chambre, mais je ne leur en veux pas car je sais que c’est souvent la passion de l’OM qui les anime et rien d’autre. Ils n’ont pas la volonté de faire de mal à qui que ce soit. Mais colporter des bruits, des on-dit et tout ce qui y ressemble cela nuit indirectement au club.

En revanche lorsqu’il s’agit de journalistes qui font ça en toute connaissance de cause, là c’est déjà plus condamnable et moins anodin. Car cela m’interroge sur quel est l’intérêt de sortir une telle information sur un media gratuit alors que n’importe quelle grande rédaction paierait cher l’exclusivité d’un scoop avéré tel que celui-là ? Je vous laisse méditer là-dessus.

 

Tacle Glacé – [Membre du blog « OlympienFCM« ]

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard