Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Ex OM: La cascade de Marcelo Bielsa

Par Publié le - Mis à jour le
Leeds United manager Marcelo Bielsa crouches on the touchline during the Premier League match at The Emirates Stadium, London. Picture date: Sunday February 14, 2021. Photo by Icon Sport - Emirates Stadium - Londres (Angleterre)

Le Leeds de Marcelo Bielsa connait un début de championnat difficile, avec seulement deux victoires en 10 matchs joués. Le club anglais a soufflé ce week-end, en s’imposant 1-2 face à la lanterne rouge, Norwich City. Une rencontre marquée par une belle chute de l’ancien entraineur marseillais…

 

 

Lors de la victoire de Leeds United face à Norwich City (1-2); Marcelo Bielsa est tombé suite à un carambolage avec son joueur Raphinha.

L’écurie anglais est 17e avec trois points d’avance sur le premier relégable, Burnley. Les coéquipiers d’Ilan Meslier devront batailler afin d’aller chercher le maintien, et continuer a jouer en première division la saison prochaine.

 

 

 

L’Olympique de Marseille a connu une saison 2014/2015 d’exception avec Marcelo Bielsa. Lors de son passage à l’OM, le coach argentin a marqué les esprits des supporters marseillais…

 

C’était très dur, mais c’était moteur — Aloé

 

Baptiste Allé a été interrogé par RMC Sport sur sa saison avec El Loco.

 

A LIRE AUSSI : Mercato OM : Deux Marseillais dans la liste des Saoudiens pour Newcastle?

 

« La semaine, on ne faisait que des exercices de passes, de la tactique, de la technique, et une seule fois, sur cette semaine, on faisait du jeu. C’était deux fois 25 minutes. Un entraîneur classique va faire du jeu tous les deux jours, en moyenne, ou de la possession mais là, on ne faisait même pas ça. En revanche, ce jeu hebdomadaire était d’une intensité. C’était plus dur qu’un match. Je me souviens que la première fois, à la fin de l’entraînement, j’ai eu un petit déclic et je me suis dit: « Si je n’y arrive pas, je ne pourrai jamais jouer dans cette équipe. Il faut que je travaille plus, encore plus fort pour qu’il puisse me regarder et m’intégrer. » A l’époque, je devais prendre au marquage individuel un joueur et il allait dans tous les sens. C’était très dur, mais c’était moteur. » Baptiste Aloé – Source : RMC (10/10/21)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0