Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Fin du déséquilibre offensif ou urgence comptable provisoire ?

Par Publié le - Mis à jour le
Jorge SAMPAOLI (Entraineur Marseille OM)
Jorge SAMPAOLI (Entraineur Marseille OM)
Jorge SAMPAOLI (Entraineur Marseille OM)

Cela fait deux matches de suite que Jorge Sampaoli propose une 4-4-2 plus frileux et moins ambitieux. Le jeu offensif s’est délité au fil des semaines et semble atteindre un style qui n’est pas sans rappelé celui de l’OM de Villas-Boas. Une option provisoire ?

 

 

Jorge Sampaoli avait lancé la saison avec un OM hybride sans véritable numéro neuf en l’absence de Milik, blessé. Le mouvement proposé par les joueurs olympiens était enthousiasmant, avec beaucoup de solutions pour le porteur de balle et une déséquilibre assumé. Mais au fil des match, avec les retours de Lirola et Milik, l’enthousiasme s’est envolé. L’OM ne gagne plus, prend moins de buts, mais n’en marque plus beaucoup. Au delà de la présence de l’international polonais à la pointe de l’attaque, qui fige d’avantage les positions, les joueurs ont perdu leur fraicheur et joie de jouer un football risqué vers l’avant. Les performances individuelles ont baissé, le jeu collectif s’est détérioré, Sampaoli a fait des modifications avec souvent des joueurs pas à leur poste. Le mouvement et les appels ont diminués, laissant le porteur de balle à la merci du pressing adverse.

Face à ce manque de confiance criant, le technicien argentin tente de jouer avec plus de sécurité, Rongier reste d’avantage sur son côté, Peres est décalé à gauche, Lirola ou Gueye sont détourné de leur rôle pour bloqué le couloir. Mais cela ne marche pas vraiment et au final l’OM ne s’y retrouve pas. La courte victoire 1-0 face à Troyes, importante comptablement, va-t-elle permettre à Sampaoli de remettre un peu de folie dans le jeu marseillais ?

 

Je ne veux faire plaisir à personne, je veux gagner — Alvaro

 

Les joueurs ont clairement assumé le choix viser les points peu importe la manière dimanche. Alvaro l’a expliqué en zone mixte en évoquant au passage son cas personnel : « Je crois que j’ai fait deux années tranquilles avec la confiance ici, avec un niveau que je pense bon. Cette année, je n’ai pas beaucoup joué, et après autant de jours sans jouer c’était important pour moi de faire un match avec confiance, costaud (…) Je ne veux faire plaisir à personne, je veux gagner, je suis un mec comme ça. Parce qu’après, quand on va arriver à la fin de la saison, qu’on va regarder le classement et qu’on se dira « on a bien joué, mais on est 6e », c’est nul ça ! Je veux être deuxième, premier, troisième… être en Champion’s League l’an prochain et je crois qu’on peut le faire ». Pau Lopez était lui aussi concentré sur l’objectif des 3 points : « Aujourd’hui c’était vraiment important de gagner quelque soit la manière. C’était vraiment le message avant le match. »

 

Mais le plus important, au vu du contexte, était de gagner — Rongier

 

Même son de cloche du côté de Valentin Rongier au micro de Prime Vidéo : « On savait que ce serait un match compliqué. On doit mieux faire, surtout sur ce qu’on a proposé en première période. Troyes nous a mis en difficulté avec son système, on ne savait pas trop sur qui sortir et comment le faire. On s’est mieux adapté en deuxième période. Mais le plus important, au vu du contexte, était de gagner. Un stade vide, ce n’est pas une excuse mais ça nous fait mal. Avec les résultats du week-end, c’était important aussi. Le coach nous a dit à la mi-temps qu’il fallait qu’on change. Au vu de ce qu’on a proposé, on s’est dit les choses à la mi-temps, ce n’était pas possible d’avoir cette attitude. Même dans l’agressivité, on n’y était pas. On avait une belle opportunité ce soir pour prendre 3 points très importants, on ne pouvait pas se permettre de continuer sur cette lancée »

 

 

On espère que revienne très vite cette équipe enjouée, qui se créait beaucoup d’occasions — Sampaoli

Avec ses déclarations on peut vite penser au virage pris par l’OM de Villas-Boas en janvier 2020, après 5 moins agréables, le coach portugais était passé en mode comptabilité avec comme objectif le podium. Un jeu minimaliste qui avait porté ses fruits suite à l’arrêt du championnat par les instances face au Covid. Cependant, Jorge Sampaoli ne semble pas se résigner à basculer dans l’ultra pragmatisme, il l’a expliqué en conférence de presse d’après match : « On aurait dû gagner des matches, on ne l’a pas fait, et cela a pu créer une forme d’urgence. Dernièrement, ça a été assez difficile. Mais avoir renoué avec la victoire nous offre la possibilité de nous battre pour rester dans le haut du classement. Il y a des fluctuations dans la manière dont une équipe joue et dont elle se sent, c’est vrai qu’il y a eu une baisse de rendement collectif parfois. On espère que revienne très vite cette équipe enjouée, qui se créait beaucoup d’occasions. » Tant qu’il y a de l’espoir…

 

A voir : La conf’ de SAMPAOLI après OM – Troyes : Non-titularisation de Kamara, jeu décevant, résultats….

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0