Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Rothen fustige la mentalité de Lihadji et de son agent qui ne voit que par l’oseille

Par Publié le - Mis à jour le
Jerome ROTHEN - 18.01.2014 -

Mardi, les médias RMC et La Provence annonçaient qu’Andoni Zubizarreta avait décidé de mettre fin aux négociations avec Isaac Lihadji. L’entourage du jeune ailier de 17 ans fait trainer la signature du premier contrat pro depuis plusieurs mois, l’OM a dit stop. Pour Jérôme Rothen, l’attitude du joueur et surtout de son agent qui ne pense qu’à l’argent est inadmissible.

 

 

C’est inadmissible que Lihadji refuse le contrat de l’OM — Rothen

 

« La situation du joueur qui pour moi est inadmissible. C’est inadmissible que Lihadji refuse le contrat de l’OM, que ce soit à n’importe quel montant. On voit des salaires sortir, mais si c’est ça, vas-y en courant. Tu signes ! L’objectif, quand tu es formé dans un club, c’est de continuer à grandir dans ce club. Encore plus quand tu es dans un club comme Marseille, où il avait une vraie chance d’être dans un des deux ou trois clubs les plus médiatisés de France. Avant de parler de son entourage, de ses agents, ce qui me choque, c’est le joueur. Qu’est-ce qu’il veut faire ? Déjà, la mentalité qu’il a, elle n’est pas bonne ! Marseille, ça doit te faire rêver, encore plus à Marseille. Parce que si tu es dans un autre centre de formation, dans un club moins claquant que l’OM… Donc ça, c’est un problème dans la mentalité du joueur. Et après, il y a l’agent. Un agent qui compte, OK, mais c’est un agent qui ne voit que l’oseille, de la marchandise. Il ne donne aucun bon conseil à ses joueurs. Dembélé, il est sorti assez vite de Rennes, et on se souvient comment. Il est parti à Dortmund, et là-bas il a fait des pieds et des mains pour partir à Barcelone. Qu’il fasse de grands transferts et prenne de l’oseille, OK, mais agent, ce n’est pas que prendre de l’oseille. C’est aussi amener les joueurs à garder les pieds sur terre et à penser à ta passion, le football, avant l’oseille. À t’éclater, à jouer au niveau professionnel, c’est le rêve de tout gamin. Ce n’est pas le but de cette structure ? Hé bien, c’est grave ! Je la dénonce ! Il a beau prendre des millions, je n’en ai rien à faire. Et le problème de cette génération-là, qui est accompagnée par ces gens-là, c’est que tu en oublies la passion. Et à l’arrivée, les supporters ne se retrouvent plus dans rien. » Jérôme Rothen – Source: RMC

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0