Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

La rumeur Lacazette, Aulas met la pression et un crack argentin visé… Les 3 infos OM de ce mardi !

Par Publié le - Mis à jour le

Comme tous les soirs, FCM vous propose les 3 infos OM du jour ! Au programme ce mardi : la drôle de rumeur Lacazette, Aulas ne veut pas perdre le match et un jeune crack argentin dans le viseur de Longoria ?

 

 

Lacazette libre en juin, mais très gourmand ? 

 

Plus forcément un titulaire indiscutable cette saison, Alexandre Lacazette arrive en fin de contrat. Si l’entraîneur Mikel Arteta ne serait pas opposé à une prolongation de l’attaquant, ça ne serait pas le cas de l’ancien Lyonnais.  En effet, selon le Sun, Lacazette serait suivi par plusieurs clubs dont l’Atletico Madrid, l’AC Milan, Marseille et Newcastle. Le joueur veut signer un gros contrat et rafler au passage une belle prime à la signature, ce qui semble condamner les chances de l’OM dans ce dossier. Pas sûr que les supporters marseillais soient emballés par cette rumeur, qui, soyons honnêtes, à très peu de chance de se concrétiser…

 

Pour rappel, l’attaquant de 30 ans avait coûté la bagatelle de 52M€ en 2017. Si le buteur a retrouvé du temps de jeu ces derniers temps (il a joué 7 matches de Premier League pour 1 but) et qu’Arsenal espère lui faire signer une année de contrat supplémentaire, son départ semble acté. En Ligue 1, son nom était souvent accolé au fameux, penalty pour Lyon.

 

Sampaoli avait  précisé en conférence de presse par deux fois que son effectif était « assez court » et qu’il espérait faire une bonne seconde partie de saison selon l’évolution de l’équipe. Déjà un message envoyé à Longoria pour le mercato hivernal ?

On a un effectif assez court — Sampaoli

 A LIRE AUSSI : OM / PSG – Riolo : « En ce moment, Payet est meilleur que Neymar »

« L’OM de Bielsa a fait une très grande première partie de saison et on espère faire de même. On espère ne pas baisser en seconde partie de saison et cela sera lié avec l’évolution de l’équipe… L’exigence de chaque match requiert que tout le monde soit à 100%. Et au sein de l’équipe où il y a beaucoup de concurrence, tous les joueurs peuvent jouer. La rotation doit continuer pour des questions de rendement, parce que chaque joueur doit être à 100%. C’est normal de voir différentes équipes à chaque match pour ces raisons-là. (…) Certains joueurs ont accumulé des matchs et ça s’est vu lors de la deuxième mi-temps contre Rennes parce que le match était exigeant. Donc il faut faire attention aux blessures et parce qu’on a un effectif assez court. Il y aura la possibilité de faire des changements. On est obligés de continuer à effectuer une rotation dans l’équipe. (…) À ce poste, où il n’y a pas tant de rotation, il faut faire attention. On a un effectif assez court en défense donc on fait attention à la fatigue. En défense, Luan et  Saliba ont joué quasiment tous les matchs, donc on va analyser les prochaines rencontres pour voir s’ils joueront. (…) Je ne m’imagine pas diriger une équipe avec moins d’intensité. On travaille donc par rapport à ça. » Jorge Samapoli – source : conférence de presse (21/09/2021)

 

Bien sûr que l’on craint des sanctions — Aulas

 

Jean-Michel AULAS Chairman of Lyon during the press conference of Lyon at Groupama Stadium on September 1, 2021 in Lyon, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) – Jean-Michel AULAS – Groupama Stadium – Lyon (France)

 

Le patron du club lyonnais n’en démord pas, Ruddy Buquet voulait faire rependre le match et il compte bien faire rejouer cette rencontre. Alors qu’il demandait des retraits de points lors de précédents incidents, il estime que ce n’est pas comparable.

 

« Il faut être d’une mauvaise foi évidente pour comparer les événements de Nice-Marseille, Montpellier-Marseille ou Lens-Lille. Nous sommes sur des envahissements de terrains, des bagarres, des interventions de cadres techniques des équipes qui viennent faire la police. Je reste favorable aux sanctions sévères, y compris en matière de retrait de points pour des envahissements de terrain ou bagarres, car c’est la seule décision qui peut faire arrêter des groupes de supporters. Mais, là, on est dans un cas différent car le groupe ‘Bad Gones’ se désolidarise de l’individu impliqué. Je ne suis pas certain que nous méritions un retrait de point sur cet épisode mais, si cela permet de faire progresser l’ensemble de la jurisprudence en matière de sécurité, il faudra alors regarder ce qui s’est passé depuis le début de saison et cela ne sera pas (seulement) un point qu’il faudra retirer (à d’autres). (…) Bien sûr que l’on craint des sanctions et mon rôle est de dire la vérité qui n’a pas été dite depuis dimanche. Je porterai d’ailleurs personnellement plainte contre ceux qui ont avancé des choses inexactes. On va défendre une plus grande rigueur de la part des instances mais on ne veut pas payer pour d’autres. S’il doit y avoir une sanction forte contre l’OL, il faudra des sanctions rétroactives et cohérentes à l’image des sanctions que l’on va nous infliger. Je n’imagine pas que l’on ne rejoue pas cette rencontre. Contre l’OM, Nice menait (1-0) et les incidents n’ont pas permis au match de reprendre et, déjà, Marseille ne s’était pas représenté sur le terrain. Le match a été à rejouer sur terrain neutre (1-1). Il ne peut pas y avoir de décision différente. » Jean Michel Aulas – source : Conférence de presse / France Info (22/11/2021)

 


Encore une fois, le président lyonnais raconte sa vérité, car la comparaison avec le match de Montpellier tient totalement. Sauf que cette fois, la LFP doit faire un exemple qu’elle n’a pas été capable de faire suite aux graves débordements de Nice – OM. Voici exactement ce que déclaré JMA en août dernier :« Je fais partie des gens qui pensent que la seule sanction possible pour freiner cet état de fait (…) c’est la pénalité en points ». Moins facile d’aller dans ce sens quand on est directement concerné…

 

Longoria vise l’attaquant de River Plate Julian Alvarez ?

Pablo LONGORIA President of Olympique de Marseille during the Ligue 1 match between FC Metz and Marseille at Stade Saint-Symphorien on May 23, 2021 in Metz, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

 

 

Pisté par les plus grands clubs européens, la jeune pépite de River Plate Julian Alvarez n’en finit plus de briller avec son club de Buenos Aires. récemment le quotidien argentin La Nacion révélait un intérêt de  l’Olympique de Marseille pour ce jeune crack argentin.

Ce mardi, le journaliste argentin Ignazio Genuardi confirme cet intérêt : « Marseille fait partie des nombreux clubs qui suivent les prestations de l’Argentin Julian Alvarez (River Plate). Alors que la Fiorentina a d’ores et déjà transmis une offre, la Juventus Turin envisage de s’aligner sur sa clause libératoire », indique ainsi le journaliste.

A lire aussi : Ex OM : Zlatan Ibrahimovic assume avoir frappé intentionnellement Azpilicueta et explique pourquoi !

Mais attention l’OM n’est vraiment pas seul sur le coup. L’attaquant de River Plate Julian Alvarez est également dans  le viseur de nombreux cadors européens. Auteur de onze réalisations en championnat depuis le début de saison, le jeune avant-centre de 21 ans enchaîne les prestations de haut niveau. Résultat, le Real Madrid, le FC Barcelone, l’AC Milan, l’AS Rome, Tottenham, Manchester City, le Bayern Munich, le Borussia Dortmund et le Paris Saint-Germain sont sur les tablettes de la jeune pépite sud-américaine.

A lire aussi :  OM : « Si on peut rentrer sur un terrain, frapper des joueurs,  derrière rejouer un autre match… »

La stat : 25

Julian Alvarez a inscrit 25 buts en 90 apparitions toutes compétitions confondues sous le maillot de River Plate depuis 2018.

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0