Info Chrono
Top articles de la semaine

Ligue 1

Lorient-OM (2-2): Les enseignements du match.

Quels enseignements peut-on tirer à la suite du match nul de l’OM face à Lorient au stade du Moustoir? voici quelques éléments de réponse:

L’OM va perdre son titre. Relégué à trois points de Lille, avec un match en plus, l’OM n’a quasiment plus aucune chance de conserver son titre de champion de France.

Les Olympiens confirment leur bon niveau de jeu développé depuis plusieurs matches. Les attaquants Rémy, Valbuena et les frères Ayew combinent bien et se procurent des occasions de but. 
L’OM joue bien, mais perd encore des points. L’OM n’a pris que 5 points sur 12 possibles lors des quatre derniers matches. Lorsque le jeu des Olympiens était moins léché, moins fluide, ils étaient plus réalistes et plus efficaces, tant offensivement que défensivement. Maintenant que l’OM crée du jeu, il ne gagne plus… 
La défense de l’OM a encore souffert. Diawara est en grosse difficulté cette saison et cela ne s’arrange pas. l’an dernier la défense était le point fort de cette équipe qui prenait très peu de buts. Lorsque les Marseillais ouvraient le score, ils s’imposaient presque systématiquement. Cette saison, l’OM n’arrive plus à conserver son avantage et doit faire le break pour se mettre vraiment à l’abris. La saison prochaine il faudra impérativement réinstaller la charnière Mbia-Diawara, infranchissable l’an passé.

Rémy confirme sa grande forme du moment. Il tente et réussi beaucoup de gestes qu’il ne réussissait pas en première partie de saison. Il s’impose petit à petit à l’OM. S’il continue sur sa lancée, la saison prochaine pourrait être sa saison. 

 

Avant d’être un spectacle, le foot est d’abord un sport, où la performance prime avant toute chose. Alors oui, l’OM joue mieux, et les matches sont plus spectaculaires. Mais le constat est qu’au même moment, Marseille a perdu son efficacité et ne gagne plus : Une seule victoire en quatre matches. Trop peu dans un sprint final. Lorsque l’OM empilait les victoires, bon nombre de supporters se plaignaient de la faiblesse du jeu marseillais. Peut-être qu’aujourd’hui, ils s’en accommoderait…

Lire la suite
Le duo Gameiro-Amalfitano enlève tout espoir de titre à L’OM.

L’OM fait Match nul (2-2) face à Lorient dans une rencontre que les deux équipes auraient pu gagner. Un nul synonyme de défaite pour L’OM, qui se retrouve à trois points de Lille, qui jouera mercredi contre Sochaux et qui, en cas de victoire, pourrait être sacré Champion. (La différence de but étant largement en faveur du Losc et irrattrapable)
 
L’OM réalise une première mi-temps parfaite. L’OM démarre bien la rencontre, se montrant conquérant et produisant du jeu. Le rythme de la partie est élevé et les deux équipes se projettent très vite vers l’avant. Grâce à un gros pressing de tout le bloc équipe, l’OM gène considérablement les premières relances Lorientaises et récupère le ballon très haut. La bonne mobilité des marseillais, dans la conservation et l’utilisation du ballon, permet aux Olympiens de se montrer dangereux.
C’est Loic Rémy qui se crée la première opportunité, enchaînant dos au but un contrôle de la poitrine et une frappe instantanée, mais son tir est trop enlevé (9’). Les Lorientais se montrent dangereux uniquement sur des longs ballons dans le dos de la défense Olympienne, qui n’est pas très à l’aise sur ces phases de jeu défensives. L’homme à tout faire de l’OM, Benoit Cheyrou, fait encore un gros travail dans la récupération et dans l’orientation du jeu. Interceptant un bon ballon au milieu, Kaboré lance instantanément Rémy dans la profondeur, ce dernier élimine son adversaire direct et enchaîne une frappe au premier poteau, trompant ainsi le gardien remplaçant de Lorient (13’,1-0). L’international Français marque son treizième but de la saison et son sixième sur les sept dernières rencontres de championnat. L’OM réalise début de match parfait dans l’engagement et la maîtrise du jeu.
Une faute grossière sur Jordan Ayew, accroché à l’entrée de la surface, n’est pas signalée par Mr Chaperon, ce qui aura comme effet de faire sortir de ses gonds Didier Deschamps : « tu t’es bien reposé pourtant pendant 4 mois, hein ? » (Chaperon était suspendu par le CNE ses déclarations publiques envers les dirigeants de la Fédération française de football), ironise t il sur cette nouvelle erreur d’arbitrage qui aurait dû être sanctionné d’un penalty. Cela commence à faire beaucoup pour le coach olympien.

L’attaque marseillaise combine bien, notamment sur les côtés, mais ne réussit pas à faire le break par manque de réalisme. L’OM va ensuite subir lors des cinq dernières minutes de la première mi-temps, mais résistera à la pression lorientaise pour préserver son avantage.

« L’objectif était de gagner , nous avons échoué. »                        DeschampsDe retour des vestiaires, la tendance s’inverse . Dès le coup de sifflet, les merlus mettent une grosse pression et obtiennent le conner qui amènera l’égalisation. Amalfitano dépose le ballon sur la tête de Koné, qui coupe la trajectoire et propulse la balle au fond des filets. (46’, 1-1). La rencontre s’emballe, et les deux équipes jouent le tout pour l’attaque, laissant des espaces à la perte du ballon. La maîtrise dans cette seconde période est Lorientaise, mais l’OM a de bons coups à jouer en contre, bien qu’ils commettent trop d’erreurs techniques sur des gestes simples. À la soixante quinzième minute, Rémy, légèrement excentré, se présente seul face à Caponne, mais perd son duel. Quelques instants plus tard, son alter ego, Gameiro, ne ratera pas le sien. Sur un caviar de centre au premier poteau d’Amalfitano, l’attaquant Lorientais devance Mandanda pour inscrire le second but du bout du pied (80’, 2-1)

Dans cette fin de rencontre totalement débridée, l’OM ne rend pas les armes et réussi à revenir au score grâce à Gignac, qui trompe Cappone dans un angle fermer (87’, 2-2) . L’OM va ensuite pousser pour aller chercher la victoire et Cheyrou va alors rater l’immanquable. Seul à un mettre des cages, il manque complètement une tête à mi-hauteur qu’il n’avait plus qu’à pousser dans les buts vides. Terrible pour celui qui aura été l’homme de cette deuxième partie de saison.

En faisant matche nul au Moustoir, les Olympiens peuvent dire adieu au titre de Champion qui tend maintenant les bras aux Lillois. Avec sept points d’avance sur Lyon et le PSG, l’OM est quasiment assuré de finir second. Une bien maigre consolation…

Lire la suite
Lorient-OM: Les notes des joueurs olympiens

 L’OM enchaine encore un match de bon niveau et surtout avec une animation offensive convaincante. L’association A.Ayew-J.Ayew-Remy marche à merveille. Les appels sont plus tranchants et le jeu plus léché. Pour ce match face à Lorient l’absence de Heinze est préjudiciable. Car Lorient marque sur deux erreurs des défenseurs centraux. Un match nul qui offre le titre à Lille.
DEFENSE : Mandanda fait un match correct mais ne sort pas le grand jeu sur les deux buts encaissés. Hilton fait une rentrée convenable après tout ce temps sans jouer. Il se fait prendre physiquement sur l’égalisation de Koné mais sinon son placement et ses interventions tranchantes ont rassuré la défense. Diawara est un peu moins mauvais que lors des derniers matchs mais il est encore fautif sur le but de Gameiro ou il marche et ne regarde pas dans son dos. Taiwo a fait un match correct de bonnes montées avec des centres en première intention. Niveau défensif, il est bon sur l’homme mais certaines relances et oubli de positionnement fragilisent le côté gauche. Fanni est l’auteur d’un bon match, avec une bonne disponibilité offensive.
MILIEU: Kaboré na pas beaucoup touché de ballon en première mi-temps. Son match est contrasté : de bonnes relances et récupérations mais des erreurs grossières et surtout une énorme perte de balle plein axe. Cheyrou fait encore un bon match même si il peine physiquement. Valbuena a été disponible mais son manque de précision sur sa frappe reflète son défaut majeur : Le geste décisif ! Remplacé par Abriel qui fait une entré acceptable. ATTAQUE : André Ayew fait un bon match dans l’envie et la provocation balle au pied mais il oublie un peu ses partenaires. Un peu usé il fut remplacé par Gignac qui marqua du gauche sur un des rares ballons qu’il a bien négocié. Son jeune frère a été moins en vue que lors des deux derniers matches. Moins de ballons touchés et souvent de mauvais choix. Mais ses déplacements apportent beaucoup dans l’animation offensive. Remy réalise encore un gros match. Il marque un but à lui tout seul. Une frappe sur le gardien. Il aurait pu être le héros sur ce ballon qu’il ne pique pas assez face à Capone. Dans les dernières secondes sa déviation de la tête pour Cheyrou était une offrande complétement raté par le milieu marseillais. 

Lire la suite
Lorient-OM: Marche ou crève !

36e journée de ligue 1: Lorient – OM au stade du Moustoir (Dim 15/05 à 21h00 sur ).
En se déplaçant du coté de Lorient, l’OM aura une dernière opportunité de mettre un coup de pression sur le LOSC. En s’imposant, les Marseillais reviendraient à un point de Lille, qui ne jouera que mercredi, en match décalé de la 36e journée de ligue 1, contre Sochaux. Lorient, sur sa pelouse synthétique,  ne s’est incliné qu’a seulement deux reprises cette saison. Pour ce déplacement pierreux, Didier Deschamps sera privé de ses deux Argentins Lucho (ischio-jambiers douloureux) et Heinze ( ménagé cette semaine, trop courts). En cas de défaite ou même de match nul, l’OM offrirait à Lille la possibilité d’être sacré Champion des mercredi.
STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 2ème (65pt à 4 pt de Lille 1er) Série en cours de l’OM : V V N D V Bilan matchs à Extérieur: 8V 5N 4D Dernier Match: OM – Brest: 3 – 0 Meilleur Buteur: Rémy: 12 buts Meileur Passeur: Cheyrou, J.Ayew, Gignac: 5 passes décisives
La clé du match :Les Olympiens vont devoir s’adapter au jeu sur pelouse synthétique. Ils auront face à eux une équipe qui ne fermera pas le jeu, ce qui convient généralement plutôt bien aux hommes de Didier Deschamps. Retrouver la solidité défensive sera important face a une équipe joueuse, technique et doter du tandem d’attaquant le plus complémentaire de ligue 1: Amalfitano-Gameiro

Kaboré: Le milieu de terrain Burkinais a beaucoup moins joué cette saison. La blessure de Mbia et la méforme chronique de Cissé lui ont permis de retrouver une place de titulaire. Avec Cheyrou il forme un duo très complémentaire. Puissance et technique son nouveau positionnement en milieu défensif est très intéressant et pourrait donner des idées à Deschamps pour la saison prochaine.  Il faudra qu’il soit plus régulier dans ses performances pour convaincre Deschamps qu’il peut être un titulaire indiscutable..

 Amalphitano: Il est l’homme que tout le monde s’arrache sur le marché des transfert. Libre en fin de saison les dirigeants olympiens aimeraient bien l’enrôler, mais la concurrence fait rage sur ce dossier. Le duo Amalfitano-Gameiro est le plus complémentaire du championnat. Le meneur de jeu Lorietais a délivré sept de ses dix passes décisives à Gameiro. il a aussi marqué cinq buts cet saison. Il faudra absolument couper la relation entre les deux attaquants lorientais pour éviter de trop souffrir sur les phase défensives

J.Ayew: Il est la bonne surprise de cette fin de saison à l’OM. il peut évoluer dans l’axe ou sur un coté et sa complicité avec son frère ainé crève les yeux. Son rendement cette saison est très bon. 2 buts et 5 passes décisives en 19 matchs et seulement 3  titularisations. Il progresse et prend confiance de match en match. il faudra compter sur lui la saison prochaine.

Gameiro:  c’est de loin le meilleur attaquant français évoluant en Ligue 1. Anigo voulait le recruter lors du dernier mercato estival. Deschamps lui a préféré Gignac. Ce sera la plus grosse erreur du coach Olympien. Avec 20 buts au compteur, soit treize de plus que Gignac, il est actuellement le deuxième meilleur buteur du championnat.   Il est aussi plus rapide , plus technique et possède un meilleur jeu tète. Il aurait été intéressant de le voir aux cotés d’un Lucho.

 

Cappone

 Koné
  Bourillon 
 
Manga
Morel

 
 

 
    Mvuemba
 
   Coquelin
 

Monet-Paquet

 
 
Amalfinato

 

Diarra

 

Gameiro

 

Mandanda

Fanni
Diawara
 
Hilton
Taiwo

 Kaboré  

 
Cheyrou

  
  Valbuena
 

Remy

   J.Ayew

A.Ayew

  

 

 

Score:   

0-1

Buteurs:
 

Rémy

Lire la suite
OM-Brest: Marseille ne rend pas les armes.

L’OM s’impose facilement à domicile, 3 buts à 0, contre Brest en ayant maîtrisé le match de bout en bout. Soulagés d’apprendre la lourde défaite de Lyon quelques minutes plus tôt à Auxerre (4-0), les Olympiens ne se sont pas relâchés et ont fait le métier, prouvant ainsi qu’ils se battraient jusqu’à la fin pour le titre, même s’il ne reste qu’un infime espoir.

En 1er mi-temps, « meme si on menait 1-0, j’estimais qu’on bafouait le football. »                      DESCHAMPSL’OM entame la rencontre pied au plancher, avec la ferme intention d’emballer le match. Sur leur toute première offensive, Jordan Ayew est déséquilibré dans la surface de réparation, mais Mr Ennjimi oublie siffler un pénalty pourtant indiscutable. Furax, Didier Deschamps sort de son banc et interpelle l’arbitre : « vous le faite exprès ? » lance t il, fou de rage. Déjà face à Lyon, l’OM avait été fortement pénalisé par des erreurs d’arbitrage flagrantes et ce soir l’histoire semblait vouloir se répéter. Mais l’OM ne desserre pas l’étau. Les Olympiens mettent une grosse pression sur les Brestois et leur très bonne entame de match va être rapidement récompensé. À la suite d’une jolie combinaison en triangle amorcée par Kaboré, Cheyrou lance Rémy en profondeur, d’une passe millimétrée, que l’ancien Nicois reprend sans contrôle du plat du pied pour tromper Elanna d’une frappe croisée. Une superbe action collective, ponctuée par le douzième but de la saison de Loic Rémy (12’, 1-0). Ce but ne change en rien la physionomie du match. L’OM continu sa marche en avant même si les occasions franches se font rares. L’OM a la possession de balle et le duo Kaboré-Cheyrou, très complémentaire, fonctionne parfaitement au milieu de terrain. Le jeu Marseillais penche fortement à droite, où la vitesse de Rémy et Fanni, qui n’hésite pas à apporter le surnombre dans son couloir, fait régulièrement la différence. Le manque de précision dans les passes, notamment celles en première intention de Lucho, empêche les Olympiens de mettre ce deuxième but qui les mettraient à l’abri. Dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps, l’OM semble payer la grosse débauche d’énergie fournie pour réaliser un gros pressing. Ils laissent alors plus d’espace, mais les Brestois négocient mal leurs rares contres attaques pour profiter de cette baisse de régime.
De retour des vestiaires, Valbuena remplace Lucho, gêné par une blessure persistante aux ischio-jambiers. Le petit meneur de jeu marseillais amène de la vitesse au jeu olympien. L’OM continue sa domination avec moins de déchets techniques et en faisant mieux circuler le ballon. Sur une nouvelle passe savamment dosée de Cheyrou, dans le dos de la défense Brestoise, Jordan Ayew fixe son défenseur dans la surface, temporise, et décoche une superbe frappe enroulée dans la lucarne opposée (60’,2 –0). Ce but vient récompenser le très bon match du jeune Ghanéen, qui aura réussi à faire oublier un Gignac voué à cirer le banc jusqu’à la fin de saison. La messe est dite, et les Brestois semblent résignés. À dix minutes de fin du match, Heinze marquera le troisième et dernier but de la rencontre, sur un coup franc à vingt mètres des cages, d’une belle frappe enveloppée à mi-hauteur. (83′,3-0)
« pour aller chercher Lille… On a le droit de rêver mais moi je suis très réaliste. L’espoir est infime. »                             DeschampsL’OM aura maîtrisé son sujet de bout en bout comme rarement cette saison à domicile. Cette victoire permet aux hommes de Didier Deschamps de revenir à quatre points de Lille, et de refaire un peu son retard sur la différence de buts qui sépare les deux équipes. Même si le titre semble promis aux Lillois, mathématiquement, l’OM peut encore espérer. Lyon avait réussi cette prouesse de reprendre quatre points aux Lensois sur les quatre dernières journées, finissant Champion lors du dernier match. Il faudra que Lille s’effondre pour que l’OM réalise le même exploit. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Et ce soir, l’OM est toujours en vie…

Lire la suite
OM-Brest: Les notes des joueurs olympiens

  
Retour sur la prestation des joueurs marseillais lors de la magnifique victoire trois buts à zéro de l’OM face à Brest. L’OM a fait un bon match dans la maitrise et l’application. Jordan Ayew a montré son envie et sa technique. Deschamps a pu faire tourner son effectif.
DEFENSE :
Mandanda fait un bon match, très rassurant pour ces partenaires. Heinze est intraitable derrière et très adroit de son pied gauche sur les coups francs. Diawara a encore commis trop d’erreurs de relances et de fautes grossières. Il rate un tacle qui laisse partir Roux seul face à Mandanda en début de match. Fanni et Taiwo a été présent offensivement et costaux défensivement, un match assez facile pour eux.
 
MILIEU:
Kaboré a fait un bon match, précis dans ces passes et agressif à la récupération. Cheyrou fait encore un bon match, il est l’auteur de deux passes décisives sur les deux premiers buts marseillais. Lucho fait un match moyen, blessé aux ischio il est remplacé par Valbuena à la mi-temps. Le lutin marseillais ajoute du liant dans le jeu mais il n’est pas décisif.
 
ATTAQUE :
André Ayew fait un bon match. Percutant, déroutant, il court inlassablement. Jordan Ayew montre match après match ces qualités. Son but contré par le défenseur brestois reste magnifique. Il est disponible et élégant…a 19 ans ça promet ! Remy fait encore un gros match. Un premier but plein de sang-froid, et des accélérations incisives. Remplacé par Gignac afin de l’économiser. Gignac fait encore une rentrée moyenne sous les sifflets du vélodrome. Pertes de balles et mauvais choix… 
 

Lire la suite
OM : Le coup de mou de Diawara.

Le roc défensif marseillais a du mal à retrouver son niveau. Suite à une blessure au genou face au PSG le sénégalais a raté quelques matchs. De retour face à Toulouse, Didier Deschamps l’avait remplacé à la mi-temps. Le niveau physique du sénégalais et ses erreurs de placement avait alarmé le coach olympien. Le principal intéressé avait même déclaré à la presse : « J’ai été nul et c’est normal qu’on me sorte quand ça arrive ». Mais depuis il peine toujours à retrouver son niveau et l’OM vient d’encaisser 6 buts en 3 matches. Quelles sont les raisons de cette mauvais passe ?
EN RETARD DANS SES INTERVENTIONS La force de Souleymane est son impact physique et ses tacles. Il n’est pas à 100% physiquement. Du coup, il est en retard dans ces interventions. Il en résulte des fautes grossières qui amènent des coups francs dangereux voir même des pénaltys. Lors du match face à Lyon le défenseur olympien était même en retrait en début de match dans le combat aérien qui fait habituellement sa force. Il offre un penalty évitable en commettant une faute stupide sur Lisandro.
TROP DE RELANCES PLEIN AXE Son principal défaut reste la relance. Il a une fâcheuse tendance à relancer plein axe et sans discernement. Le plus souvent sur les ballons aériens le sénégalais ne vise pas un partenaire ou une zone sans adversaires, il balance le ballon plein axe. Evidement cela ramène souvent le danger sur les buts de Mandanda. Face au PSG par exemple une relance avait permis à Hoarau de doubler la mise. Ces relances au pied son plus précise mais il lui arrive aussi de rater ces passes et à son poste cela se paye cash.
UN PLACEMENT HASARDEUX Il se fait de plus en plus prendre dans son dos. Sur des mouvements simples de une-deux, Diawara joue souvent l’interception et laisse filer l’attaquant dans son dos. Ce défaut appartenait plutôt à Heinze en début de saison. L’ancien bordelais semble moins en confiance et moins serein. L’absence d’une bonne sentinelle devant la défense est une autre raison de cette friabilité. Edouard Cissé laisse trop d’espace et expose sa défense centrale. De plus la blessure de Stéphane M’Bia ne permet pas à Didier Deschamps de faire souffler son défenseur. Souleymane Diawara reste tout de même important mais il doit rapidement gommer ces erreurs.

Lire la suite
OM-Brest: Assurer la seconde place.

35e journée de ligue 1: OM – Brest au stade Vélodrome (Mer 11/05 à 21h00 sur ).
Trois jours après la défaite à Gerland contre Lyon l’OM accueille mercredi Brest,  14e de ligue 1 avec quatre points d’avance sur le premier relégable. Leur entraineur, Alex Dupont, sait que son équipe n’a rien à perdre et l’a déclaré sur OM.net : « Je leur ai demandé de se libérer et de jouer sans retenu. C’est ce qu’il faudra faire à Marseille d’autant plus que jouer au Vélodrome, ce n’est que du bonheur. Il y a du monde, de l’enjeu, de la pression… C’est magnifique ».
Les lillois s’étant imposés à Geoffroy Guichard 2 buts à (lire l’analyse du match de Lille ici) contre St Etienne, les Olympiens sont aujourd’hui à sept points de la première place. À moins d’un miracle, c’est donc Lille qui sera sacré Champion de France. L’OM regardera peut-être plus dans son rétroviseur demain que devant lui. Car, si le titre semble perdu, Lyon est aussi revenu à trois des marseillais, et possède un calendrier favorable. L’objectif numéro 1 du club sera maintenant de garder cette seconde place synonyme de qualification directe pour la prochaine ligue des champions. Cela passe impérativement par une victoire demain face à Brest.
STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 2e (à 61pt) Série en cours de l’OM :  N V V N DBilan matchs à l’extérieur: 8V 5N 4D Dernier Match: OL-OM: 3 – 2 Meilleur Buteur: Rémy: 11 buts Meileur Passeur: Gignac 4 passes décisiveLa clé du match:
L’OM va devoir faire preuve de patience et se méfier des contres Brestois. La vitesse de Nolan Roux est un danger permanant. Au milieu Grougi devra-t-être surveillé de prés. L’ouverture rapide du score sera primordiale dans un match qui s’annonce fermé.

FACE A FACE

CheyrouIl est la plaque tournante du milieu. Il est responsable de l’orientation du jeu marseillais, ce qui laisse plus de libertés à Lucho. Sa précision sur les coups de pieds arrêtés est primordiale. Malgré une petite blessure aux adducteurs il est de redevenu un titulaire indiscutable et régulier dans ses performences.

EwoloIl est le capitaine de l’équipe, le ratisseur du milieu. Sa bonne humeur et son investissement en font un membre incortournable de l’équipe Brestoise. Stabilisateur de l’équipe, il est le travailleur de l’ombre, et a aussi la particularité d’être un pasteur pour le groupe.

RemySon retour après trois matchs de suspension a été remarquable et remarqué. Il fait des appels en profondeur et fait parler sa vitesse. Son jeu de tête est au-dessus de la moyenne. C’est le meilleur buteur du club et il termine la saison en boulet de canon, il sera l’argument offensif numéro un de l’OM.

RouxAuteur de 6 buts cette saison, il est le leader de l’attaque. Sa complicité avec Grougi est un élément essentiel au jeu de son équipe. Il a beaucoup manqué à son équipe suite à une blessure contracté dans un duel face à Heinze au match aller. Depuis son retour Brest va mieux, il tente, frappe, passe, dribble… Sans conteste la révélation de la saison.

Mandanda

Fanni
Diawara
 
  Heinze
Taiwo

 
  
Kaboré  

 

 Lucho
 
 
Cheyrou 
 

Valbuena

 Remy
 
Ayew   

 Elana

Baysse
Brou Apanga
 
Kantari
Ferradj

Ngoyi  

 
Ewolo

 
 

   
Grougi 
 

 
 

Poyet  

 Roux

Lesoimier 

 

Score:   

2- 0

Buteurs:

RemyHeinze 

                

 

Lire la suite
OL-OM: Zoom sur Souleyman Diawara

 
Encore un mauvais match de Souleyman Diawara. Son début de match est étonnamment timide. Effacé dans le jeu aérien, il laisse Fanni allez au contact. Il aura mis en danger son équipe avec deux mauvaises relances pleins axe. Il offrira ensuite l’ouverture du score, en commettant une faute stupide sur Lisandro dans la surface de réparation, amenant le pénalty tranformé par l’argentain. Il s’est un peu repris par la suite mais sa tête envoyé plein axe sur Cris, à cinq minutes de la fin, offre la victoire à Lyon.
 
Malgré de bonnes statistiques, le match du défenseur marseillais n’est pas bon : – Il n’a perdu que 5 ballons sur le match mais à chaque fois cela a été dangereux. – Il a commis 4 fautes dont 1 penalty. – Il a réussi 88% de ces passes dont 66% vers l’avant mais a pourtant raté 4 relances. – Il a touché moins de ballons que d’habitude (36 sur les 90 minutes. Le sénégalais est en grosse difficulté depuis quelques matches. Souvent en retard, ses interventions sont moins tranchantes, et il commet surtout beaucoup trop de fautes stupides et grossières. Le rock infranchissable de l’année dernière n’est plus que l’ombre de lui-même.
 
 

Lire la suite
OL-OM: Les notes des joueurs olympiens

Retour sur la prestation des joueurs marseillais lors de la cruelle défaite trois buts à deux de l’OM face à Lyon.
L’OM a fait un bon match dans la maitrise et l’application. Mais l’arbitre et la réussite lyonnaise ont condamné les chances de titre de l’OM.
DEFENSE : Mandanda fait un match correct mais prend trois buts. Heinze fait un bon match et n’a pas eu a trop s’employer. Diawara a encore commis trop d’erreurs de relances et de fautes grossières. Il offre le penalty à Lyon sur une intervention stupide, et c’est encore lui qui fait une tête plein axe sur Cris sur le troisième buts. Fanni fait un match correct, mais il prend le bouillon face à Delgado. Taiwo a été présent offensivement et moyen défensivement, ces placement approximatifs sont un réel danger.
MILIEU: Cissé fait encore un mauvais match, il n’intervient jamais et laisse trop d’espace au milieu. Quand il a le ballon sa lenteur dans la transmission pénalise la remontée de balle marseillaise. Cheyrou fait encore un bon match, il est la plaque tournante du milieu et le maitre artificier des coups de pieds arrêtés. Il aurait pu marquer sur une tête dans la surface. Lucho fait un match correct, il manque d’engagement mais il lance le pressing. Il marque un but plein d’opportunisme. Valbuena est toujours disponible mais il n’est pas assez décisif. Défensivement il n’a pas assez suivit l’arrière gauche Lyonnais. ATTAQUE :André Ayew fait un match moyen. Il fait de belles percées mais sans réel résultat. Il reste quand même un atout offensif incontournable.Valbuena est toujours disponible mais il n’est pas assez décisif. Défensivement il n’a pas assez suivit l’arrière gauche Lyonnais.Remy fait une superbe rentrée. Tout en vitesse il a fait très mal à Lyon. Un but refusé, plusieurs frappes, des passes, des débordements et le deuxième but marseillais…un gros match !

Lire la suite
OL-OM: Un Olympico décisif.

34e journée de ligue 1: OL – OM au stade de Gerland (Dim 08/05 à 21h00 sur canal +).
Après avoir perdu deux points face à Auxerre au Vélodrome la semaine dernière, l’OM se rend à Gerland. Lyon de son côté a été catastrophique face à Toulouse. Pjanic a dès lors annoné la couleur: « Nous serons des morts de faim ». Cet Olympico s’annonce donc engagé et capital pour les deux équipes . Lyon doit absolument prendre des points si le club veut jouer la ligue des champions la saison prochaine. Après la victoire de Lille (1-0) à Nancy, L’OM a désormais quatre points de retard sur le Losc. Les Olympiens devront donc au minimum ramener un point de Gerland pour rester dans la course au titre. Une victoire de l’OM à Lyon assurerait aussi définitivement une qualification en ligue des champions pour le club Phocéen.
Lyon est la deuxième meilleure équipe à domicile avec dix victoires en dix-sept matchs et seulement une défaite (face à Saint Etienne). De son côté l’OM est la meilleure équipe à l’extérieur avec huit victoire en seize match et seulement trois défaites (à Paris, Valencienne et Nice).A Lyon, Bastos et Cissokho sont suspendu, Toulalan et Gourcuff sont forfait. Coté Marseillais, M’Bia et Hilton sont blessés et Kaboré suspendu.  STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 2e (à 61pt) Série en cours de l’OM :  V N V V NBilan matchs à l’extérieur: 8V 5N 3D Dernier Match: OM- AJA: 1 – 1 Meilleur Buteur: Rémy/Ayew: 10 buts Meileur Passeur: Gignac 4 passes décisiveLa clé du match:
L’OM va devoir calmer les ardeurs lyonnaises du début de match. Les déviations de Gomis pour Lisandro sont le principal danger. L’OM devra insister sur le côté gauche lyonnais ou le jeune Thimothée Kolodziejczak sera titulaire. De plus la capacité de Cheyrou et Lucho à garder le ballon et orienter le jeu sera primordiale. Enfin la vitesse de Remy peut faire la différence en contre.

FACE A FACE

MandandaIl fait surement sa meilleure saison sous le maillot de l’OM. Mis à part deux sorties moyennes contre Toulouse et Auxerre ; Mandanda est impeccable. Son Duel avec son concurrent en équipe de France sera intéressant.

LlorisLloris sauve son équipe tous les week-ends. Même si il est moins serein que l’année dernière il est déterminant pour son équipe. Son coup de gueule après le match nul face à Nice reste dans toutes les mémoires. Il est vrai que la faiblesse psychologique de ses partenaires doit être exaspérante !

LuchoAprès un mois difficile l’argentin revient petit à petit. Quand Valbuena et Cheyrou sont sur le terrain a ses cotés, Lucho est plus à l’aise. Ses médiocres prestations sont à oublier. Il doit retrouver confiance afin d’orienter le jeu marseillais. S’il retrouve sa précision technique, il peut être une arme pour débloquer le match. Dans une grosse affiche on attend de lui un gros match.  

LisandroGourcuff forfait, le jeu repose sur les épaules de Lisandro. Sa complicité avec Gomis est l’atout numéro un de l’attaque Lyonnaise. Sa vitesse et son jeu entre les lignes va perturber la défense de l’OM. Cissé devra faire des efforts pour boucher les trous provoqués par ces déplacements. Il a tout de même marqué 15 buts cette saison.

Mandanda

Fanni
Diawara
 
  Heinze
Taiwo

 
  
Cissé  

 

Valbuena 

 Lucho
 
 
Cheyrou 
Ayew 

 Remy
 
  

 Lloris

Reveillere
Cris
 
Lovren
Kolodziejczak

  

Gonalons 

 
 

  Pjanic 
 
Kallstrom 

 
 

Delgado  

 Gomis

Lisandro 

 

Score:   

1- 2

Buteurs:

 Lisandro 

                

 Remy A.Ayew 

Lire la suite
Un chassé-croisé Blanc/Deschamps?

L’incertitude plane sur l’avenir de Didier Deschamps à l’OM (Lire article : http://www.omlesite.fr/mercato-2/le-mercato-de-lom-est-en-danger.htmlLe mercato de l’OM est en danger). Si la direction ne lui garantit pas un recrutement ambitieux, le technicien risque de regarder ailleurs. Mis à part les grands clubs européens comme Liverpool, Chelsea ou la Juve, un autre poste pourrait lui être proposé…
 
En effet, l’affaire des quotas au sein de la FFF ébranle un peu plus chaque jour le staff en place. Laurent Blanc semble meurtri par les attaques qu’il subit, et tout ce tapage médiatique pourrait amener l’ancien entraineur de bordeaux à démissionner de son poste de sélectionneur de l’équipe nationale.
L’entraineur Olympien a réagi sur toutes cette affaire : « Je suis triste pour Laurent, pour l’homme qui a une femme et des enfants. Je suis président de l’association France 98. J’avais alerté sur le risque de prises de position. On a des téléphones et on doit se parler comme cela et non par médias interposés. On n’est pas tous amis. C’est mieux d’avoir du recul. Si Laurent Blanc est menacé ? Je ne sais pas. Je souhaite qu’il reste le plus longtemps possible. Ce qui se passe n’est pas une bonne chose pour le football français. Cela va laisser des traces ». Si Laurent Blanc devait démissionner, nul doute que Didier Deschamps serait en pole pour reprendre le poste. Il faut se rappeler que le basque était sur la short liste l’année dernière…
Puisque nous en sommes au stade des spéculations, pourquoi ne pas imaginer que dans le sénario précédemment décrit, les dirigeants marseillais ne tenteraient pas de convaincre Laurent Blanc de venir entrainer l’OM ? Laurent Blanc a joué à l’OM et en a même était capitaine, le club est stable et avec une grosse ambition, l’idée ne parait pas complétement saugrenue…
Aujourd’hui, Blanc est toujours sélectionneur de l’équipe de France et Deschamps entraineur d’un OM dans la course au titre, mais jusqu’à quand…

Lire la suite
Les enseignements du match OM-AJA

Quels enseignements peut-on tirer de ce match nul un partout de l’OM face à Auxerre ?
CHEYROU: LE DEPOSITAIRE DU JEU
Depuis que Benoit Cheyrou a récupéré sa place de titulaire, il est le dépositaire du jeu marseillais. La plupart des relances passent pas lui, il change le jeu, bouche les trous. Son entente avec Lucho s’améliore. Il est l’assurance technique du milieu. Ménagé par Deschamps, sa sortie a cassé les transmissions marseillaises.
ANDRE AYEW: L’ INDISPENSABLE
Après son triplé face à Nice, André Ayew a eu du mal à rentrer dans le match. En deuxième mi-temps il a été l’élément moteur de l’équipe en attaque. Le but vient d’un de ses centres. Avec son frère dans l’axe il se situe mieux sur le terrain et leur complicité est éloquente.
LUCHO REVIENT DOUCEMENT
L’argentin a fait un match correct. Plus précis dans ses passes, il a bien combiné avec Valbuena. Il aurait pu ouvrir le score sur un magnifique enchainement control poitrine/reprise de volée. Il est encore loin de son niveau de l’année dernière mais il reprend confiance. Victime d’un tacle à retardement il est sorti sur blessure, a priori sans gravité.
 
HEINZE EST EN PLEINE FORME
Son aura sur le groupe est indiscutable. Sa rage de vaincre aussi, mais son niveau sportif et surtout physique n’était pas suffisant en début de saison. Depuis 3 mois, Heinze a retrouvé ses jambes et ses prestations sont de plus en plus impressionnantes. Il symbolise la rage de vaincre et l’art de la gagne du coach !
TAIWO MANQUE DE CONCENTRATION
Taiwo a marqué deux buts décisifs face à Montpellier. Contre Nice son apport offensif a été insuffisant. Contre l’AJA, l’égalisation vient d’une erreur d’inattention de sa part. Il laisse partir le sud-coréen dans son dos et l’OM perd deux point précieux. A ce moment du championnat, ce genre d’erreurs devrait être évité !
GIGNAC PERD SA PLACE
Gignac a fait une entrée catastrophique en deuxième période. Son manque de précision et individualisme devrait le condamner à un rôle de joker. Le martégal doit se remettre en cause !
 PARIS REVIENT, LILLE SOIGNE SON GOAL-AVERAGE
Le PSG revient à la hauteur de Lyon, à 6 points de l’OM. Avec la confrontation directe de la semaine prochaine entre Lyon et Marseille, les parisiens peuvent s’emparer de la troisième place qualificative pour la ligue des champions et se rapprocher de l’OM. Les Lillois ont marqué 5 buts qui leur assurent un meilleurs goal-average et l’on peut dire qu’ils ont deux points d’avance sur l’OM.
Lire l’analyse du match OM – AJA ici
Prochain match dimanche à 21h face à Lyon à Gerland. 

Lire la suite
OM 1-1 AJA: Zoom sur Jordan Ayew

Suite à sa très bonne rentrée face à Nice, Jordan Ayew a était titularisé par Didier Deschamps pour ce match face à Auxerre. Le jeune Ayew a fait un très bon début de match en se rendant disponible. Il a joué simple en remise, a fait des appels en profondeur et il a su revenir chercher le ballon. Jordan n’a pas eu froid aux yeux et a tenté sa chance d’abord de loin, avec une belle frappe à ras de terre dévié sur son poteau pas Sorin. Il aurait pu ouvrir le score sur une frappe dans la surface qui frôle le cadre.
Sur le match il a touché plus de quarante ballons. Il n’en a perdu que 25% sur les 70 minutes de jeu.
Sur dix-huit passes tentées le cadet des Ayew en a réussi 84%, ce qui est un bon pourcentage pour un attaquant de pointe.
Sa deuxième mi-temps est un peu en dessous, il n’a pas frappé au but mais il est l’auteur d’une superbe talonnade dans la surface pour Cheyrou.
Jodan Ayew confirme tout son talent, même s’il n’a pas encore le niveau pour être titulaire à tous les matchs. Sous la coupe de son frère, Jordan prend confiance et se situe mieux sur le terrain. Ces prestations sont d’autant plus remarquables quand on les compare avec l’entrée en jeu de Gignac qui a tout fait à l’envers.

Lire la suite
OM-AJA: Jouer n’est pas gagner…

L’OM se fait piéger par Auxerre en concédant un nouveau match nul au stade vélodrome, alors qu’ils avaient ouvert la marque et avaient la main mise sur le match. Les Olympiens perdent ainsi la première place du classement et se retrouvent à un point de Lille à cinq journées de la fin du championnat.

Avec les absences de Remy (suspendu) et M’Bia (blessé), Didier Deschamps a quasiment reconduit l’équipe de la deuxieme mi-temps de mercredi soir. Sans surprises Lucho récpère sa place de titulaire au détriment d’Abriel. Par contre Gignac retourne sur le banc et Jordan Ayew aprés sa superbe rentrée est titulaire. Cissé prends la place de Kaboré en prévision du match face à Lyon.

Une bonne maitrise et des occasions.Les Olympiens démarrent tranquillement la partie. Ils ont la maîtrise du jeu, mais font tourner le ballon trop latéralement pour inquiéter le bloc défensif Auxerrois. Le manque de vitesse dans les enchaînements permet à Auxerre de se replacer et de contenir les attaques marseillaises. L’OM aura mis un bon quart d’heure pour rentrer dans le match, et c’est Jordan Ayew qui va allumer la première mèche, en frappant sur le poteau après avoir récupérer un ballon dans les pieds de Coulibaly à l’entrée de la surface. Le jeune Ayew, titularisé à la place de Gignac, est l’attaquant le plus dangereux. Marseille accélère et le jeu va se transformer en attaque–défense. Tir de Jordan Ayew dans le petit filet (26’), reprise de volet de Lucho sur le portier Auxerrois (32’), frappe enroulée de Cheyrou capté par Sorin (34’) ; L’OM enchaîne les occasions de buts, mais ne se montre pas assez tranchant et réaliste pour concrétiser sa domination. Une fois n’est pas coutume, on assiste à de beaux mouvements collectifs menées par l’axe Cheyrou-Lucho-Valbuena. Mais Marseille n’appuie pas assez ses actions et rentre au vestiaire sur un score nul et vierge.. »Un nul qui a l’odeur d’une défaite »                     CheyrouEn seconde période, l’OM revient avec les mêmes intentions de jeu. Auxerre, complètement asphyxié, est incapable de sortir de son camp. Marseille déroule, et sera logiquement récompensé sur une belle action collective juste avant l’heure de jeu :  André Ayew déborde coté droit, centre, et trouve Valbuena seul au second poteau, qui a tout le temps de contrôler et de frapper pour inscrire un but plein de sans froid ( 55’, 1-0). Le petit marseillais n’avait plus inscrit de but depuis le 19 décembre face à Lyon. Le match semble alors plié tant Marseille a l’emprise sur le match. Depuis le début de la rencontre, Auxerre campe dans sa moitié de terrain, incapable de se créer la moindre occasion but. Et pourtant, contre toute attente, les bourguignons vont surprendre l’OM et réussir à égaliser. Sur un long ballon en profondeur, le Coréen Jo Gook, naïvement couvert par un Taiwo mal placé, s’engouffre plein axe et trompe Mandanda, sorti précipitamment (77’,1-1). C’est un véritable coup de massue pour les hommes de Didier Deschamps qui se croyaient peut-être intouchables sur ce match. Pour Auxerre, c’est le casse du siècle ; l’efficacité maximum : Deux tirs cadrés, un but. Touchés mentalement les olympiens vont tenter de réagir, mais de manière trop individualiste. Privés de Lucho et de Cheyrou, sortis prématurément sur blessures, les phocéens peinent à construire des actions collectives et ne parviendront pas à marquer ce but, synonyme de victoire. Ce soir, l’OM joue bien, mais perd des points.C’est un gros coup dure pour les marseillais qui perdent la première place du classement alors qu’ils maîtrisaient la rencontre. Ils ne seront donc restés que quelques jours en position de leader, mais tout sera remis en question lors de la prochaine journée. Lille voyagera à Nancy, qui tentera de sauver sa peau parmi l’élite tandis que l’OM ira à Lyon pour le choc de la 34e journée de championnat.

Lire la suite
OM-AJA: Les notes des joueurs olympiens

Retour sur la prestation des joueurs marseillais lors du match nul de l’OM un partout face à Auxerre.
 
L’OM a fait un bon match dans la maitrise et l’application. Sans cette faute de concentration à dix minutes de la fin les marseillais auraient réussi à prendre les trois points.
 
DEFENSE :
Mandanda a fait un match correct. Il s’est raté sur une sortie aérienne en début de match et il perd son pari sur le but auxerrois en anticipant le lob. Heinze a fait parler son vice et son expérience. Diawara a encore commis trop d’erreurs de relances et de fautes grossières. Fanni fait un bon match, mais il doit prendre plus souvent son couloir et s’appliquer sur les centres. Taiwo a montré son gros défaut : la concentration. Il laisse filer l’attaquant coréen sur le but auxerrois.
 
MILIEU:
Cissé, titularisé en prévision du match à Lyon, a réalisé un match correct. Sa lenteur est un réel handicap mais son sens du placement le sauve souvent. Le trio Cheyrou-Valbuena-Lucho a bien combiné. La relation entre Lucho et Cheyrou se développe. Lucho a fait un match correct et revient petit à petit. Kaboré a fait une rentrée timide et Abriel n’a rien amené.
 
ATTAQUE :
André Ayew a fait une fin de match canon. Il était un peu moins présent en début de match. Tout le contraitre de son frére Jordan qui a trouvé le poteau sur une belle frappe a ras du sol. Le cadet des Ayew s’est rendu disponible et a joué simple en déviation. Gignac a fait l’inverse, des appels a contre temps, des frappes ratés…l’ancien toulousain est en train de perdre sa place…

Lire la suite
OM-AJA : Jean Fernandez se la joue Guy Roux.

A 17h l’OM reçoit l’AJA et son entraineur Jean Fernandez. Evidemment les supporter ont un bon souvenir de ce passionné du football qui a participé à l’éclosion de Zinedine Zidane à Cannes. Jean Fernandez a entrainé l’OM de 2005 à 2006. Depuis il a retrouvé un club plus tranquille à Auxerre, il a même réussit a qualifié le club bourguignon pour la ligue des champions la saison dernière.
Jean Fernandez s’est facilement mis dans la peau de l’entraineur référence à Auxerre : Guy Roux. En témoigne son interview donné au site le phocéen :
Le coach répète inlassablement la différence de niveau entre son équipe et l’ogre marseillais : « Sur le papier, entre nous et l’OM, il n’y a pas photo. Et vu les conditions – ils sont leaders, nous jouons le maintien – psychologiquement, cela va être encore plus difficile pour nous. »
Jean Fernandez recense l’état de ses troupes : » Aujourd’hui le problème de l’AJA, ce sont les absences : Pedretti, Mignot, Ndinga, Grichting sont blessés, Oliech est suspendu pour dimanche. Mon équipe au complet peut éventuellement faire un bon résultat au Vélodrome, mais là, dans la situation où elle est, ça me parait difficile. »
Enfin il parle de l’objectif mangeur de l’AJA : le maintien, qui n’est pas assuré cette année : »Mon avenir s’inscrit pour le moment en pointillés. Aujourd’hui mon unique motivation c’est le maintien. C’est ma priorité. »
Le discours humble de jean Fernandez rappelle évidement la sempiternelle rengaine de Guy Roux : Auxerre joue le maintien. Evidement cette année il s’avère que les bourguignons sont susceptibles de descendre en ligue2. Mais l’année dernière alors qu’Auxerre était dans les trois premiers le discours restait le même.
On pourrait souhaiter une carrière « à la Guy Roux », mais Jean Fernandez va surement quitter l’AJA la saison prochaine, Bordeaux serait intéressé.

Lire la suite
OM-AJA: Gare au piège Auxerrois !

33e journée de ligue 1: OM – Auxerre au stade vélodrome (Dim 01/05 à 17h00 sur foot +).
Après avoir pris les commandes de la ligue 1 en battant Nice (4-2), l’OM a l’opportunité d’asseoir sa domination en s’imposant dimanche au vélodrome face à Auxerre. Entre temps, Lille, facile vainqueur d’Arles Avignon(3-0), a repris temporairement la première place du classement et remet donc la pression sur Marseille. Les Olympiens ne peuvent donc envisager autre chose qu’une victoire, au risque de se rajouter une pression supplémentaire pour le déplacement à Lyon dimanche prochain.Le bilan de l’équipe Auxerroise, cette saison à l’extérieur, est loin d’être brillant: une seule victoire, pour cinq matchs nuls et autant de défaites. Privé de son maitre à jouer Benoit Pédretti, Auxerre peine a développer son jeu. Malgré tout,  l’AJA n’étant qu’à deux points de la zone de relégation, il leur faudra absolument ramener quelque chose de Marseille. Il faudra donc beaucoup de détermination et d’engagement pour trouver la clé du coffre fort Auxerrois. STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 2e (à 61pt) Série en cours de l’OM : V V N V V Bilan matchs à Domicile: 9V 5N 2D Dernier Match: OM- Nice: 4 – 2 Meilleur Buteur: Rémy/Ayew: 10 buts Meileur Passeur: Gignac 4 passes décisivesLa clé du match: L’OM va une nouvelle fois se retrouver face à un bloc défensif extrêmement compact. Toujours privé de Rémy, le trio offensif Gignac – Ayew – Valbuena devra se montrer bien plus performant et créatif que lors de la première mi-temps complètement ratée face à Nice. L’OM devra aussi se méfier des contres de l’AJA, spécialiste en la matière.

FACE A FACE

HeinzeIl est sans conteste le taulier de cette équipe. Il insuffle au groupe une volonté de vaincre, de se battre et de ne rien lâcher dans les moments difficiles. Gaby a aussi retrouvé un haut niveau de performance en défense centrale où il est rarement mis en difficulté. Son duel face à Jellen sera une des clés du match.

Jellen L’attaquant polonais est enfin revenu de blessure. Il monte en puissance de match en match. Même si il n’a pas beaucoup de ballons d’attaque son sens inné du but fait de lui un énorme danger. Il est souvent à la conclusion des contre-attaques éclairs de son équipe.
 

Gignac: Après avoir résucité en 2011, l’attaquant de l’OM connait encore une période délicate. Il a beaucoup tenté face à Nice, mais sans grande réussite, faissant des mauvaix choix et trop individualiste. Remplacé a l’heure de jeu par Ayew qui lui a été décisif, son statut de titulaire pourrait etre mis a mal s’il passe au travers contre Auxerrre.

Hengbart: Il réalise une grosse saison. Si l’AJA s’est qualifié en ligue des champion, son arrière droit y est pour quelque-chose. Intraitable en défense il amène le surnombre en attaque. L’ancien caennais qui va sur ces 31 ans arrive à maturité. Un peu en retrait depuis son retour de blessure il se bat pour sauver le club de la relégation.

Mandanda

Fanni
Diawara
 
  Heinze
Taiwo

 
  Kaboré
  

Cheyrou

 

 

 
 
 
Lucho

 
 

Valbuena

 Ayew
 
 Gignac 

 Sorin

Hengbart
Boly
 
Dudka
Sidibé

  

Coulibaly 

 
 

  Segbefia
 
Traoré

 
 

Contout  

 Jelen

Birsa

 

Score:   

1-0

Buteurs:
Gignac

 

Ecrit par B.K

Lire la suite
Les enseignements du match OM-Nice

Quels enseignements peut-on tirer de cette belle victoire de l’OM face à Nice ?
GIGNAC N’Y ARRIVE PAS  André-Pierre Gignac a décidé que sa meilleure place sur le terrain est à gauche. Lors de ce match même si il a beaucoup tenté, ses frappes manquent cruellement de précisions. Mais ce qui exaspère ses partenaires, c’est son manque d’altruisme et le manque de variété dans son jeu. Il va devoir vite retrouver son sens du but…
ANDRE AYEW EST DEJA GRAND Il n’a que 21 ans, c’est seulement sa première année en ligue 1 et il vient de marquer son dixième but de la saison. Il est encore perfectible mais son engagement, ses dribbles, son jeu de tête en font un joueur complet. Il est la révélation marseillaise de la saison. Le club a intérêt de vite lui faire signer une prolongation. Le plus grand fils d’Abedi Pelé a la tête sur les épaule et reste humble et concentré. Il respecte les anciens et travaille dans le bon sens. Son état d’esprit est irréprochable. Il est un des éléments de base pour Didier Deschamps.
ABRIEL EST PERDU Fabrice Abriel avait fait un bon début de saison 2009/2010. Depuis il ne joue que des petits bouts de match. Sa titularisation surprise n’a pas eu l’effet escompté. L’ancien lorientais a traversé la première mi-temps comme un fantôme. Il ne savait pas où se placer et a raté beaucoup de passes. Un match à oublier et surement un avenir à suivre dans un autre club la saison prochaine…
LUCHO PEUX REVENIR L’argentin a débuté ce match sur le banc. Son entré à la soixantième minute a changé le jeu olympien. Même si tout n’a pas été parfait, il s’est rendu disponible et tiré l’équipe vers le haut. Il faut espérer que Lucho retrouve son niveau et guide l’OM vers le titre.
JORDAN AYEW C’EST LE FUTUR Le petit frère d’André a fait une superbe entrée en jeu. Une passe décisive et un but plein de classe et de sang-froid. Il n’a pas encore les épaules pour être titulaire mais il est le futur de l’attaque marseillaise…
DIAWARA A DU MAL Souleymane a encore fait un match moyen. Il réalise quelques bonnes interventions tranchantes, mais il commet trop de fautes, il n’est pas assez attentif au marquage et ses relances ratées plein axe sont vraiment un désastre. Il doit vite se reconcentrer et s’inspirer de son compère Gaby Heinze, qui, après une demi saison moyenne, est en mode champion.L’OM EST LEADER Le club marseillais a fait son retard sur les lillois et prends la première place avec un point d’avance. Il faut que l’OM gagne tous ces matches pour être sûr de garder son titre de champion de France. Mais les deux déplacements à Lyon et Lorient seront périlleux. Lire l’analyse du match OM- NIce ici
Prochain match dimanche à 17h face à Auxerre au Vélodrome.

Lire la suite
OM-Nice: Zoom sur Gaby Heinze.

Gaby Heinze a passé une soirée tranquille. Il n’a pas eu à beaucoup intervenir et quand il l’a fait, il l’a bien fait. Sur le match il n’a touché qu’une trentaine de ballons ce qui est très peu. 85% de ses passes ont été faites vers l’avant et il n’en a raté que 12%. Avec neuf interventions de la tête dans le match il a bien bloqué le secteur aérien. Côté offensif, on note une seule tête sans grand danger dans la surface adverse.Comme d’habitude, l’argentin a joué avec l’expérience et la malice qu’on lui connait. Les attaques niçoises étant désordonnées, il n’a pas eu à forcer son talent. Sa rage de vaincre était palpable lors du deuxième but d’André Ayew,  il a serré les poings et s’est jeté dans les bras de Mandanda.Gabriel Heinze est le patron de cette équipe. Il harangue ces partenaires, les replace sur le terrain et les recadrent quand il faut. Fera-t-il une année de plus à Marseille ? Un départ ferait certes du bien aux finances Olympiennes, mais l’OM perdrait un cadre essentiel de son dispositif, qu’il faudra absolument remplacer par un autre joueur de cette envergure pour encadrer le vestiaire. La qualité et l’expérience de la gagne ont un prix… 

Lire la suite